Histoire

POUVARET VIGNERONS

 

Notre aventure attache une importance toute particulière à la préservation du milieu naturel dans lequel nous avons le bonheur d’évoluer chaque jour. Nous cherchons à produire des vins riches en émotions reflétant nos sensibilités et le caractère exceptionnel de nos terroirs.
Le domaine s’étend sur 12 hectares dont 7 sont plantés en vignes, les plus vielles ont 70 ans. Les autres terres sont dédiées aux prairies pour nos chevaux de trait réalisant les travaux de sol, à des plantations d’arbres fruitiers ainsi qu’à la création de réserves écologiques favorisant l’habitat de nombreuses espèces. La grande force de la propriété repose sur la qualité de ses sols (argilo-calcaires, argilo-graveleux et limons rouges du Bourgeais) et de sa position dominante face aux fleuves Dordogne et Garonne. Son vignoble préservé est planté de Malbec, Merlot et Cabernet Franc. Les interventions à la vigne sont réalisées manuellement et l’agriculture biologique était un point de départ évident …

gwen-1

GWENNAËLLE

 

Loin des couloirs de l’Assemblée nationale que j’ai arpenté pendant presque dix ans, aujourd’hui je me plais à marcher dans nos rangs de vigne à la découverte de ce souffle de vie, différent chaque année. Observer, s’adapter au végétal pour en extraire le meilleur, n’est au final pas très loin de mon ancien métier pour lequel j’écoutais et accompagnais l’émergence de nouvelles idées jusqu’à leurs instructions. Maintenant, je me forme en viticulture et en vinification pour être le plus précis possible et surtout pouvoir exprimer mon interprétation de notre terroir dans l’élaboration de nos vins. Je découvre chaque jour un peu plus de mon nouveau métier de vigneronne.

guillaume-1

GUILLAUME

 

J’ai souvenir qu’à la suite de mes cours de biologie moléculaire je me suis passionnée pour les mécanismes de la vigne et me suis naturellement tourné vers l’œnologie. J’ai appris mon métier d’œnologue en collaborant avec les meilleurs dans leur domaine, notamment Jean-Claude BERROUET à LAFLEUR ou Jean-Philippe MASCLEF à HAUT-BRION. Pour compléter mes connaissances des pratiques culturales de la vigne, j’ai suivi l’enseignement du BTS VO à Blanquefort. J’aime apprendre au contact des autres, me perfectionner grâce aux échanges d’expériences. La pluridisciplinarité est essentielle dans mon métier ; elle nourrit les réflexions nécessaires sur le devenir du métier et de nos vins.
Mon quotidien et mon intérêt pour le végétal et ce qui l’entoure me font réfléchir à une nouvelle façon de voir le vignoble. Les façons faites au cheval, l’insertion de haies végétalisées, la plantation de fruitiers sont quelques gestes que nous mettons progressivement en place pour que ce superbe terroir ne cesse d’exister.