Histoire

POUVARET VIGNERONS

 

En août 2020, un nouveau binôme s’installe au Château Grand-Maison. Fort de leur complémentarité, POUVARET VIGNERONS s’inscrit dans le sillon tracé par leurs prédécesseurs en perpétuant la démarche qualitative qui a fait la renommée du domaine. Ce projet viticole qui dépasse la notion de famille nucléaire s’enrichit par les échanges, le savoir-faire et la connaissance dans leur domaine de chacun des consultants. Cette aventure entrepreneuriale est un mélange subtil de tradition, de modernité et de préservation du milieu naturel, à l’image des futurs vins du château…

gwen-1

GWENNAËLLE

 

Gwennaëlle, diplômée en Sciences politiques, arpenta les couloirs de l’Assemblée nationale pendant presque dix ans. Ses différentes coopérations avec les élus de la représentation nationale et ses missions d’accompagnement à l’émergence de projets et leurs instructions, lui ont permis de développer une approche pragmatique de la gestion de projets mais également d’affirmer sa grande capacité de travail ainsi que sa réactivité. Elle apporte à la société ses capacités à impulser et coordonner des stratégies d’actions, et de communications. Proche du monde associatif, elle adore s’inspirer de ses rencontres pour créer des événements. Elle découvre chaque jour un peu plus de son nouveau métier de vigneronne.

guillaume-1

GUILLAUME

 

Guillaume, œnologue, est la caution technique de POUVARET VIGNERONS. Il est en charge de la production du vin de la vigne à la bouteille. Il a pu collaborer et apprendre par son parcours avec les meilleurs dans leur domaine, notamment Jean-Claude BERROUET à LAFLEUR ou Jean-Philippe MASCLEF à HAUT-BRION. À l’obtention de son diplôme national d’œnologue, la pratique du terrain lui a montré que certains gestes lui manquaient. Il n’a pas hésité à s’inscrire au BTS VO à Blanquefort pour se perfectionner dans l’ensemble des pratiques culturales de la vigne. Son intérêt pour le végétal et ce qui l’entoure est quotidiennement nourrit par la veille technologique qu’il effectue. Son réseau nourrit également ses réflexions sur le devenir du métier et des vins. Apprendre au contact des hommes, se perfectionner grâce à leur expérience sont pour Guillaume la base de son fonctionnement. C’est pourquoi il a toujours privilégié la pluridisciplinarité.